225m3 leakage → Tepco “We haven’t checked the cracks on base concrete”

Note : If you are from the international mass media, Don’t read this site before taking a contact with me.

 

 

Following up this article.. 225m3 of leakage → 30 other tank areas may have the same leakage too [URL]

 

Tepco hasn’t checked the concrete cracks systematically. Tepco’s spokesman stated in the press conference of 12/25/2013.

 

225 m3 of contaminated rain water leaked. It is assumed that the water leaked from the cracks on base concretes, and 30 other tank areas may have the same problem too.

Tepco doesn’t know the number and even the size of those cracks. They are only trying to prevent the further leakage by re-coating of the concrete surface.

 

Contaminated water keeps cluelessly increasing, and it is not known when they are going to be able remove all the tanks. The provisionally built tanks and the concrete base are not likely to last until the unpredictable end of this contaminated water issue.

 

http://www.tepco.co.jp/tepconews/library/movie-01j.html

 

 

I reject the international mass media to read this site without taking a contact with me.I know some of the mass media corporations read Fukushima Diary to understand the trend so they know when to report about Fukushima as if they were independently following it for a long time.
In short, they make you individual readers pay for this site while they pay nothing, and when they publish the “authorized news”, you pay for the “secondhand news”, which is nothing new for us.
This site is free for the individual readers, but not for corporations.In the world, this site is nearly the only source about Fukushima. I came here alone without any supporting organizations, background or anything. I’m not pleased to be exploited by the corporations that didn’t even properly report about Fukushima when 311 took place.

I demand them to take a contact with me BEFORE reading this site whatever the purpose is.

_____

Français :

Fuite des 225 m³ → Tepco : “On n’a pas contrôlé les fissures sur les bases en béton”
Note : Si vous êtes de la grande presse internationale, ne lisez pas ce site sans avoir préalablement pris contact avec moi.

 

Article lié : Fuite des 225 m³ → 30 autres zones de citernes ont pu connaître aussi le même genre de fuite

Tepco n’a pas systématiquement contrôlé la fissuration des embases en béton. Le porte-parole de Tepco l’a déclaré au cours de la conférence de presse du 25 décembre 2013.

Il y a eu une fuite de 225 m³ d’eaux de pluie extrêmement radioactives. Ils considèrent que l’eau s’est infiltrée par les fissures des embases bétonnées et 30 autres zones de citernes peuvent avoir le même problème.
Tepco dit ne pas connaître le nombre et encore moins la taille de ces fissures.  Ils tentent seulement de limiter les prochaines fuites en refaisant la couverture en béton en surface.

Les eaux extrêmement radioactives continuent d’augmenter sans fin et on ne sait pas quand il sera possible de vider toutes les citernes. Les citernes construites en provisoire et leurs embases en béton ne risquent pas de tenir jusqu’à l’imprévisible fin du problème des eaux extrêmement radioactives.

http://www.tepco.co.jp/tepconews/library/movie-01j.html

J’interdis à la grande presse internationale de lire et d’utiliser ce site sans préalablement prendre contact avec moi. Je sais que certaines grandes sociétés de presse lisent le Fukushima Diary pour comprendre la tendance et trouver quand rendre compte de la situation de Fukushima comme s’ils la suivaient indépendamment depuis longtemps.
En résumé, ils vous font payer à vous, simples lecteurs, ce qu’ils prennent gratuitement dans ce site et lorsqu’ils publient des “nouvelles de première main” vous payez pour des “nouvelles resucées”, qui n’ont rien de nouveau pour nous.
Ce site est gratuit pour les lecteurs individuels, pas pour les sociétés. Ce site est pratiquement la seule source au monde sur Fukushima. Je viens ici seul sans aucun soutien d’organisation quelconque, ni références, ni rien. Je n’apprécie pas de me faire exploiter par ces sociétés qui n’ont même pas été foutues de relater correctement ce qui se passait à Fukushima quand a eu lieu le mois de mars 2011.

Je leur demande de prendre contact avec moi AVANT de lire ce site dans quelque but que ce soit.

About Author