[Column] Is Japan discharging contaminated water or can’t stop the leakage ?

There’s a huge difference between discharge and leakage.

However when it comes to Fukushima contamination to the Pacific, the border becomes quite blur.

 

I think this is because even the press is not familiar to the situation because they haven’t been closely following Fukushima situation.

 

Not to mention, discharge is way less serious than leakage.

They can stop discharge but leakage cannot be stopped by someone’s will maybe.

 

The reality is “It’s leakage”.

 

(They might be discharging some part but in the meaning that they can’t stop the volume of water increasing, it’s the same.)

 

Fukushima plant is now the machine to automatically produce 1,000 tones of contaminated water every single day.

Only less than half is collected and stocked by Tepco. The rests are flowing to the sea.

Now they consider three countermeasures.

1. Purify and discharge it.

2. Build the wall on the mountain side to lessen the total volume of groundwater.

3. Build the wall around the buildings to make it manageable.

 

This week Japanese government stated they consider spending national budget on 3.

 

Some people say they should have done it sooner.

More and more people are expecting the government to take care of Fukushima decommissioning.

 

However, the problem is not who to do it. It’s how to do it.

 

So, how much money do they need in total ? How many workers do they need in total ?

There’s not answer for these questions.

 

Why ? Because there is NO TECHNOLOGY to do it.

 

Human beings don’t have any technology to decommission Fukushima. This is the true problem.

 

Even the 3 is the case with no examples. There are numerous pipes, trenches and structures surrounding the buildings as well.

If they fail like they failed in the impervious wall on the coastal line, it would cause a flood around the buildings where they can’t stop groundwater flowing in also.

 

The things must be done are below,

1. Move ordinary citizens to the safer place.

2. Investigate what is going on in Fukushima / How bad it is and define what technology is needed.

3. Invest into building the circumstances where the international world can develop all kinds of technology.

 

Some people say they just liked money too much so they didn’t want to spend enough on decommissioning.

However, if they spend more on the wrong countermeasures, it would cause further catastrophe. and governmental body is likely to do it. First of all, more money should be spent on the plant investigation. We shall learn from from the fiasco of the impervious wall on the coastal line.

We shall use whatever is useful, and focus on developing the technology and minimize the number of the victims.

 

 

Truth is not truth because everyone believes in it. It’s the truth because it’s consistent and can’t be rebutted.

_____

Français :

[Édito] Le Japon déverse-t-il les eaux extrêmement radioactives ou bien ne peut-il stopper la fuite ?

 

Il y a une énorme différence entre déverser et fuir.
La frontière devient néanmoins plutôt floue quand il s’agit de la contamination du Pacifique par Fukushima.

Je pense que c’est parce que même la presse ne connaît plus la situation à Fukushima de ne pas l’avoir suivie de près.

Il va sans dire que des déversements sont moins graves qu’une fuite.
Ils peuvent arrêter de déverser mais ils ne peuvent pas arrêter une telle fuite, à la demande de quelqu’un d’autre.

La réalité est que “c’est une fuite”.
(Ils ont pu en déverser mais vu qu’ils ne peuvent arrêter l’augmentation du volume des eaux, c’est pareil.)

La centrale de Fukushima est maintenant une machine à produire automatiquement chaque jour 1 000 tonnes d’eaux extrêmement radioactives.
Tepco n’en récupère et stocke que moins de la moitié. Le reste part à la mer.

Actuellement , ils envisagent trois solutions :
1. Les purifier et les déverser.
2. Construire un mur côté mer pour diminuer le volume total des eaux souterraines.
3. Construire un mur autour des bâtiments pour que ce soit gérable.

Le gouvernement japonais a affirmé cette semaine qu’ils envisagent de consacrer une partie du budget national sur la solution 3.

Certains disent qu’ils auraient du le faire plus tôt.
De plus en plus de gens attendent du gouvernement qu’il se préoccupe vraiment du démantèlement de Fukushima.

Le problème n’est cependant pas de savoir qui le fait mais de comment faire.

Donc, de combien d’argent ont-ils besoin au total ? Combien de travailleurs au total ?
Il n’y a pas de réponse à ces questions.

Pourquoi ? Parce que il n’existe PAS DE TECHNIQUE pour le faire.

Les humains ne disposent d’aucune technique pour démanteler Fukushima. C’est le vrai problème.

Même ces 3 solutions en question n’ont aucun antécédent. On a aussi beaucoup de tuyauteries, tranchées et structures autour des bâtiments.
S’ils se plantent comme ils se sont plantés avec le mur étanche le long du rivage, ils vont provoquer une inondation autour des bâtiments et ils ne pourront plus empêcher les eaux souterraines de tout inonder aussi.

Les choses à faire sont les suivantes :
1. Éloigner les habitants ordinaires dans des endroits plus sûrs.
2. Faire un état des lieux de ce qui se passe à Fukushima : A quel point c’est mauvais et définir de quelles techniques on a besoin.
3. Investir dans l’élaboration de contextes dans lesquels la communauté internationale peut concevoir toutes sortes de techniques.

Certains disent qu’ils étaient trop cupides pour dépenser assez dans le démantèlement.
Cependant, s’ils en dépensent plus dans de mauvaises solutions ils vont provoquer d’autres catastrophes, et le corps de l’état en est parfaitement capable. Avant tout, on devrait dépenser plus d’argent dans cet état des lieux. On devrait tirer les leçon du fiasco du mur étanche le long du rivage.
On devrait utiliser toute ce qui est utile, se concentrer sur la création de techniques et minimiser le nombre de victimes.

Ce n’est pas la vérité parce que tout le monde y croit. C’est la vérité parce que c’est cohérent et irréfutable.