U.S. Sailors won key court decision to go forward with class action against Tepco, GE, Toshiba and Hitachi etc.

U.S. Sailors won key court decision to go forward with class action against Tepco, GE, Toshiba and Hitachi etc.

Following up this article.. The US Navy sailors’ complaint refers to Fukushima Diary [URL]

 

The federal judge, Janis L. Sammartino published the decision to let U.S Navy Sailors go forward with the United States District Court in San Diego against Tepco. Tepco was insisting the court should be in Japan because most of the “witnesses are in Japan”, and “the Japanese government may refuse to disclose crucial information or make witnesses available in a U.S. court”. However the Federal judge concluded it should be in U.S court for the plaintiffs’ “radiation related injuries,” which they claim would prevent them from traveling to Japan at all.  The court also considered “The U.S. also has a strong interest in seeing that members of the Armed Forces are compensated for their service. Especially as it is the V.A. system and the U.S. taxpayers who will ultimately pay for the injuries to Plaintiffs.”

 

Fukushima Diary was directly informed of this by Paul C. Garner, ESQ., the attorney of the plaintiffs.

 

By having the court in U.S, the Sailors can go forward with Class Action. Up to 70,000 U.S. citizens were potentially affected by the radiation and will be able to join the class action suit. This “Class Action” is not granted in Japanese court. It can be the major reason why Tepco tried to transfer the case from U.S. to Japan so they can minimize the compensation value.

 

Additionally, the Court granted TEPCO’s motion to dismiss Plaintiffs’ design defect claim of the nuclear plant, however the court admitted the plaintiffs to add more defendants to consist of General Electric, EBASCO, Toshiba, Hitachi and the builders of Fukushima nuclear reactors.

 

In the decision, the court agreed with Plaintiffs that their Complaint is not barred by the firefighter’s rule. As alleged, the nuclear accident was independent of the earthquake that summoned the U.S. Navy. Although the Fukushima plant meltdown occurred in part due to the earthquake and tsunami, Plaintiffs allege the ultimate failure of Fukushima plant was a result of TEPCO’s inadequate preparation for a foreseeable natural disaster and negligence in designing and maintaining the Fukushima plant.

 

The amended pleading shall be filed by 11/18/2014.

 

 

Cooper-Order on Motion to Dismiss Sac102814

Cooper-second Tepco Press Release

_____

Français :

Les marins US gagnent une décision judiciaire clé pour avancer dans leur recours collectif contre Tepco, GE, Toshiba, Hitachi etc.

 

Article lié : La plainte des marins de l’US Navy fait référence au Fukushima Diary

Le juge fédéral Janis L. Sammartino a pris la décision de laisser avancer les marins de l’US Navy contre Tepco à la United States District Court de San Diego. Tepco insistait pour que la cour soit au Japon parce que “la plupart des témoins sont au Japon” et que “le gouvernement japonais pourrait refuser de donner des informations cruciales ou empêcher les témoins de se rendre dans une cour américaine”. Le juge fédéral a néanmoins conclu que ce serait dans une cour américaine pour les “blessures liées à la radioactivité” des plaignants qu’ils affirment pouvoir les empêcher de faire le voyage jusqu’au Japon. La cour a aussi considéré que “Les U.S. ont également fort intérêt à voir les membres des forces armées indemnisées pour avoir rempli leur mission. En particulier attendu que c’est l’administration des vétérants et les contribuables américains qui, au final, payeront les indemnisations aux plaignants”.

Le Fukushima Diary en a été directement informé par M. Paul C. Garner, ESQ., le représentant des plaignants.

Les marins peuvent aller plus loin dans leur action collective en ayant leur cour aus U.S.A. Jusqu’à 70 000 citoyens américains ont été potentiellement affectées par la radioactivité et seront en mesure de se joindre à l’action collective. Les “actions collectives” n’existent pas dans la juridiction japonaise. C’est sans doute la raison essentielle pour laquelle Tepco a tenté de déplacer le procès au Japon, pour réduire le montant des indemnisations.

En outre, la Cour a accédé à la requête de TEPCO de rejeter la demande des plaignants de défaut de conception dans la centrale, néanmoins la cour a autorisé les plaignants à ajouter d’autres inculpations de sociétés telles que General Electric, EBASCO, Toshiba, Hitachi et les constructeurs des réacteurs de la centrale nucléaire de Fukushima.

Dans sa décision, la cour a reconnu aux plaignants que leur plainte n’est pas interdite par la règle des pompiers. Comme présumé, l’accident nucléaire a été indépendant du séisme à l’origine de l’intervention de la marine américaine. Les plaignants prétendent que l’effondrement de la centrale nucléaire de Fukushima a fondamentalement été du à la préparation inadéquate de TEPCO à une catastrophe naturelle prévisible et à leur négligence dans la conception et l’exploitation de la centrale de Fukushima même si les fusions dans la centrale de Fukushima sont en partie dues au séisme et au tsunami.

La plaidoirie amendée sera déposée vers le 18 novembre 2014.

Cooper-Instruction sur la Motion de débout Sac102814

Cooper-second communiqué de presse de Tepco

About Author