[Video] Inside Reactor1 torus room, leakage point not identified

 

 

 

 

 

 

 

Tepco investigated Reactor1’s torus room on 6/11/2014. Torus room is where to contain the donut-shaped coolant facility of the reactor.

This May, Tepco identified one of the leakage points of coolant water from the vessel. (cf, [Video] Tepco identified a leaking part on reactor1 vessel / Pipes are rusted and starting deteriorated [URL])

In order to identify the next leakage point, where the leaked coolant water goes out to turbine building, Tepco ran another investigation robot of Hitachi-GE Nuclear Energy, LTD above the suppression chamber.

 

However from the investigation of visual inspection and also by using tracer (clay particle), they did not find the water moving out from 2 of 5 joint parts of the pipes.

The rest of 3 joint parts couldn’t be investigated due to the obstacles.

 

Tepco has been inquired why they don’t color coolant water to trace the leaking part, and also to see the leakage to the Pacific by several media. Tepco hasn’t implemented it or even explained why they don’t.

 

 

 

http://photo.tepco.co.jp/date/2014/201406-j/140613-01j.html

 

 

You read this now because we’ve been surviving until today.

_____

Français :

[Vidéo] Dans la salle du tore du réacteur 1. L’origine de la fuite n’est pas trouvée

 







Le 11 juin 2014, Tepco a exploré la salle du tore du réacteur 1. La salle du tore est l’endroit qui contient l’équipement en forme d’anneau qui sert à refroidir le réacteur.

Tepco avait identifié l’un des points de fuite du liquide de refroidissement de l’enceinte en mai dernier. (cf. [Vidéo] Tepco identifie l’origine d’une des fuites de l’enceinte du réacteur 1 : Les tuyaux sont rouillés et ils commencent à s’en désintégrer)
Tepco a procédé à une autre exploration avec le robot de Hitachi-GE Nuclear Energy, LTD au-dessus de la salle en surpression pour trouver l’origine de la fuite suivante, par où le liquide de refroidissement sort du bâtiment de la turbine.

Leurs investigations par inspection visuelle et aussi avec traceur (particules de boue) ne leur ont pas permis de trouver de fuite sur 2 des 5 raccordements de tuyaux.
Les 3 autres raccordements n’ont pas pu être examinés à cause d’obstacles.

Plusieurs organes de presse ont demandé à Tepco pourquoi ils ne colorent pas le liquide de refroidissement pour trouver l’origine des fuites et aussi repérer les écoulements dans le Pacifique. Tepco ne l’a pas fait et n’a même pas expliqué pourquoi.

Vous pouvez lire ceci parce que nous avons survécu jusqu’à aujourd’hui.

About Author