Fukushima worker “5,000,000,000 Bq/m3 of Strontium-90 water got on the boots” / Tepco “I’m sorry.”

Note : Thank you for reading Fukushima Diary. Fukushima Diary is genuinely supported by your donation.Monthly recurring donation is also appreciated.

 

 

Following up this article..Tepco been mis-analyzing Strontium-90 in contaminated water and seawater for 2.5 years since 311 [URL]

 

Fukushima workers were building the underground wall only a few meters away from the location that they measured 5,000,000,000 Bq/m3 of Strontium-90 from the groundwater of. However, Tepco didn’t inform the workers of the contamination level for over half a year.

The extremely contaminated water got on the boots of workers while they were injecting the chemical material underground. They had to pile macadams up to 1m high with the lead plate on the top to avoid the contamination, according to Tepco.

(cf, Tepco “Seaside of the reactors is getting too radioactive to work” [URL2])

 

The press asked Tepco about the responsibility of “delayed” announcement in the press conference of 2/7/2014. Tepco’s spokesman showed a certain kind of emotion, which is very rare, and commented “I’m sorry.”. They seem aware of the potential health effect of exposure.

 

 

 

 

 

http://www.tepco.co.jp/tepconews/library/movie-01j.html

 

 

If you are from the international mass media, Don’t read this site before having a contact with me.

_____

Français :

Un travailleur de Fukushima : “Sur mes bottes, de l’eau à 5 milliards de Bq/m³ de strontium 90″ / Tepco : “désolé.”
Note : Merci de lire le Fukushima Diary. Le Fukushima Diary repose avant tout sur vos dons.
Les virements mensuels sont très appréciés.

 

Article lié : A partir de mars 2011 et pendant 2 ans et demi Tepco a donné des résultats faux sur le strontium 90

Des travailleurs de Fukushima construisaient le mur souterrain à quelques mètres seulement de l’endroit où ils avaient relevé 5 000 000 000 (5 milliards de) Bq/m³ de strontium 90 dans les eaux souterraines. Évidemment, Tepco ne les a pas informés de ce niveau de radioactivité pendant plus de la moitié de l’année.
Ces eaux extrêmement radioactives ont arrosé les bottes des ouvriers pendant qu’ils injectaient le produit chimique dans le sol. Ils ont eu à entasser des plaques de plomb sur plus de 1 m de haut sur le macadam pour éviter la contamination, selon Tepco. (cf. Tepco : “Le côté mer des réacteurs devient trop radioactif pour pouvoir y travailler”)

Au cours de la conférence de presse du 7 février 2014, la presse a demandé à Tepco qui était responsable de communication de cette information. Le porte-parole de Tepco a exprimé une certaine émotion, ce qui est très rare, et a déclaré “je suis désolé”. Ils semblent réaliser les probables conséquences sanitaires de cette exposition.






http://www.tepco.co.jp/tepconews/library/movie-01j.html

Note : Si vous êtes de la grande presse internationale, ne lisez pas ce site sans avoir préalablement pris contact avec moi.