Tepco officially announced to deny the reactor3 hoax / Tepco surveils international minor media coverage

Note : If you are from the international mass media, Don’t read this site before having a contact with me.

 

 

Following up this article.. [Column] Reactor3 hoax and Fukushima exploiters [URL]

 

On 1/10/2014, Tepco published the official announcement on their website to deny the baseless rumor of that underground nuclear explosion occurred twice, and also that reactor3 SFP is in a crisis.

 

They gave exactly the same explanation about the “steam” coming up from reactor3 as Fukushima Diary wrote in the column above.

About the baseless rumor that underground nuclear explosion occurred, Tepco stated the earthquakes of 12/31/2013, which is referred as the “evidence” in rumor didn’t have epicenter in Fukushima nuclear plant.

 

Objectively, those baseless rumors were disinformation. Either way, this announcement showed that Tepco surveils the international media coverage of even minor sources, and can take action when they judge it is necessary.

 

http://www.tepco.co.jp/news/2014/1233520_5918.html

 

 

Thank you for reading Fukushima Diary. Your support is the energy of my restless work.

_____

Français :

Tepco dément officiellement l’arnaque sur le réacteur 3 : Tepco surveille aussi la couverture médiatique internationale secondaire
Note : Si vous êtes de la grande presse internationale, ne lisez pas ce site sans avoir préalablement pris contact avec moi.

 

Article lié : [Édito] L’arnaque du réacteur 3 et les profiteurs de Fukushima

le 10 janvier 2014, Tepco publiait une communiqué officiel sur leur propre site pour démentir les rumeurs infondées de double ‘explosion nucléaire souterraine ainsi que toute crise dans la piscine du réacteur 3  (SFP3).

Ils donnent exactement les mêmes explications que celles données par le Fukushima Diary dans l’édito ci-dessus au sujet de la “vapeur” sortant du réacteur 3.
Sur les rumeurs infondées d’explosions nucléaires souterraines, Tepco affirme que les séismes du 31 décembre 2013, avancés comme “preuve” dans la rumeur, n’avaient pas leur épicentre sur la centrale nucléaire de Fukushima.

Objectivement, ces rumeurs sans fondement étaient de la désinformation. En tout cas, ce communiqué démontre que Tepco surveille la couverture médiatique internationale y compris celle des sources mineures et qu’ils peuvent réagir lorsqu’ils l’estiment nécessaire.

http://www.tepco.co.jp/news/2014/1233520_5918.html

Merci de lire le Fukushima Diary. Votre soutien est l’énergie de mon travail acharné.

About Author