[Column] Belated Happy New Year from Fukushima Diary and Plans for “the Third year”

 

 

This is the 3rd year after 311.

This is when the health problems were appearing after Chernobyl.

 

As Fukushima Diary, I need to try more options for the remaining people other than reporting.

 

I don’t expect anything from the government. My advice is always “Go out”.

so I have two plans for 2014.

 

One is to try to obtain the visa in a popular western country such as Germany or France etc..

I live in Romania (If I manage to renew the statues), so I don’t need another visa of other countries, where the living expense is not moderate.

However almost nobody knows how it goes for Japanese to obtain the visa. Someone needs to show how to do that.

Researching the visa variations, consulting the officials, and actually submit the application. I will do that all and report it to Japanese on live. Even if I fail, they will learn something from that too.

 

The other plan is to incorporate a part of Fukushima Diary in Svalbard (The only habitable visa-free region in the world. OK, thank you for your hosting offer but Japanese can’t stay in your country without visa over 90 days. Some of my followers have kids, so I don’t consider visa-run either.).

I don’t need a company to stay in Svalbard, but I can have their social welfare. Some Japanese to think about going there are quite interested in the social plan because they have kids or health situation.

I would like to report my incorporating on live as well so they get to know how it goes and I might be able to share the social advantage with some of them.

 

Last year, 2013, I incorporated Fukushima Diary in Romania so I’m 99% cut off from Japan. I got my visa, researched all around in Romania for Japanese followers. I guided a family in autumn too.

I visited Svalbard (and came back alive). It was quite hectic but I shouldn’t be stopping.

 

Your kind donation of last year is spent on my bread (I quit coffee) and these projects. Thank you for your support all the time.

 

 

_____

Français :

[Édito] Meilleurs vœux tardifs du Fukushima Diary et programme de “la troisième année”

 

Nous entrons dans la 3e année depuis le 11-3.
Ça correspond au moment où les problèmes de santé ont commencé à apparaître à Tchernobyl.

En tant que Fukushima Diary, je dois essayer d’autres choses que les comptes-rendus pour les gens qui restent.

Je n’attend rien du gouvernement. Mon conseil est toujours “Partez”.
donc j’ai deux programmes pour 2014.

L’un est d’essayer d’obtenir un visa pour un pays occidental populaire, genre l’Allemagne, la France, etc.
Je vis en Roumanie (si j’arrive à renouveler mes status), donc je n’ai pas besoin de visa pour un autre pays où le coût la vie n’est pas donné.
Néanmoins, personne ne sait comment ça se passe pour obtenir un visa quand on est japonais. Quelqu’un doit montrer comment on fait.
Rechercher sur les différents visas, voir les fonctionnaires et soumettre réellement une demande. Je vais faire tout ça et j’en rendrai compte en temps réel aux japonais. Même si j’échoue, ils en apprendront aussi quelque chose.

L’autre programme est d’installer une partie du Fukushima Diary à Svalbard (La seule région habitable sans visa au monde. OK, merci pour vos offres d’hébergement mais un japonais ne peut pas rester dans vos pays plus de 90 jours sans visa. Certains de mes lecteurs ont des enfants, donc je n’envisage pas non plus de visa en cours).
Je n’ai pas besoin de société pour rester à Svalbard et je peux utiliser leur protection sociale. Certains des japonais qui envisagent d’y aller sont très attentifs à la protection sociale parce qu’ils ont des enfants ou des problèmes de santé.
Je tiens à préciser ma volonté d’y vivre aussi pour qu’ils sachent comment ça se passe et je pourrais être en mesure de communiquer sur les avantages sociaux à certains.

L’an dernier, en 2013, j’ai intégré le Fukushima Diary à la Roumanie ce qui me coupe à 99% du Japon. J’ai eu mon visa, j’ai prospecté  partout en Roumanie pour les japonais intéressés. J’y ai aussi servi de guide à l’automne pour une famille.
Je suis allé à Svalbard (et j’en suis revenu vivant). C’était assez stressant mais je ne devais pas arrêter.

Vos dons de l’an dernier sont dépensés pour mon pain (J’arrête le café) et sur ces projets. Merci pour votre soutien permanent.

Categories: Column