[Column] The on-going project behind the posts

 

 

This year has been the toughest year in my life.

Made Fukushima Diary a corporation, got visa, operate it, by donation.

 

When you do something that no one has ever gone through, you have no one to ask for advice either.

 

I have even thought of going to a mental health counselor once or twice for too much stress and pressure.

 

On the other hand, the importance of Fukushima Diary is increasing more and more.

Even in Japanese blogosphere, a lot of websites are withdrawing from Fukushima (especially plant) issue as it’s becoming insanely complicated.

It’s becoming really difficult to find the on-going / concrete information of Fukushima.

 

No time for me to stop.

 

The lack of Fukushima information is crucial for Japanese.

so I decided to start Japanese version of Fukushima Diary.

 

but it can’t be just a simple translation considering the difference of their background, culture and the need.

I’m also expected to give them the advice about going out of Japan etc.. with video explanation.

 

I’m building the special Japanese page on Facebook and also Tumblr.

This is what’s going on behind the “regular” posts.

 

I can be free of a lot parts of the gag law and attacks because all the elements of Fukushima Diary are scattered around the world. I anticipated the situation and I have been carefully designing my life to be like this for these 2 years.

 

Fukushima Diary is almost like the last blog standing.

and I’m prepared to walk on.

 

I just wanted to let all the English readers know. Thanks.

 

 

I reject the international mass media to read this site without taking a contact with me.I know some of the mass media corporations read Fukushima Diary to understand the trend so they know when to report about Fukushima as if they were independently following it for a long time.
In short, they make you individual readers pay for this site while they pay nothing, and when they publish the “authorized news”, you pay for the “secondhand news”, which is nothing new for us.
This site is free for the individual readers, but not for corporations.In the world, this site is nearly the only source about Fukushima. I came here alone without any supporting organizations, background or anything. I’m not pleased to be exploited by the corporations that didn’t even properly report about Fukushima when 311 took place.

I demand them to take a contact with me BEFORE reading this site whatever the purpose is.

_____

Français :

[Édito] Le projet en cours derrière les articles
Note : Si vous êtes de la grande presse internationale, ne lisez pas ce site sans avoir préalablement pris contact avec moi.

 

Cette année a été la plus pénible de ma vie.
Faire du Fukushima Diary une entreprise, obtenir un visa, le faire marcher, avec des dons.

Quand on fait quelque chose que personne n’a jamais faite avant, il n’y a personne non plus à qui demander des conseils.

J’ai même envisagé une ou deux fois d’aller consulter pour ma santé mentale à cause de trop de stress et de pression.

D’un autre côté, l’importance du Fukushima Diary augmente de plus en plus.
Même dans la blogosphère japonaise, un paquet de sites web se retirent de Fukushima (de la centrale en particulier) parce que ça devient compliqué de façon insensée.
Il devient vraiment difficile de savoir ce qui se passe / de trouver des informations concrètes sur Fukushima.

Pas le moment que je m’arrête.

Le manque d’information sur Fukushima est crucial pour les japonais.
alors j’ai décidé de commencer une version japonaise du Fukushima Diary.

mais ça ne peut pas être une simple traduction au regard de leurs contexte, culture et besoins.
On attend aussi de moi que je leur donne le conseil de quitter le Japon, etc. avec explications en vidéos.

Je construis une page spéciale en japonais sur Facebook et aussi sur Tumblr.
C’est ce qui se passe derrière les articles “standards”.

Je peux me dégager d’une partie de la loi de censure et des attaques parce que tous les éléments qui constituent le Fukushima Diary sont dispersés sur toute la terre. J’avais anticipé la situation et j’ai été méticuleux dans la conception de ma vie pour qu’elle ressemble à ça pendant ces 2 ans.

Le Fukushima Diary est pratiquement le dernier blog qui tient.
et je me suis préparé à avancer.

Je voulais juste que les lecteurs anglophones (et francophones) le sachent. Merci.

J’interdis à la grande presse internationale de lire et d’utiliser ce site sans préalablement prendre contact avec moi. Je sais que certaines grandes sociétés de presse lisent le Fukushima Diary pour comprendre la tendance et trouver quand rendre compte de la situation de Fukushima comme s’ils la suivaient indépendamment depuis longtemps.
En résumé, ils vous font payer à vous, simples lecteurs, ce qu’ils prennent gratuitement dans ce site et lorsqu’ils publient des “nouvelles de première main” vous payez pour des “nouvelles resucées”, qui n’ont rien de nouveau pour nous.
Ce site est gratuit pour les lecteurs individuels, pas pour les sociétés. Ce site est pratiquement la seule source au monde sur Fukushima. Je viens ici seul sans aucun soutien d’organisation quelconque, ni références, ni rien. Je n’apprécie pas de me faire exploiter par ces sociétés qui n’ont même pas été foutues de relater correctement ce qui se passait à Fukushima quand a eu lieu le mois de mars 2011.

Je leur demande de prendre contact avec moi AVANT de lire ce site dans quelque but que ce soit.

Categories: Column

About Author