[Column] How guilty each Japanese citizen is about Fukushima accident

Still some people call me a baseless fear monger, but most of my articles are based on the data of Tepco and Japanese government themselves.

 

If I’m baseless, that means Tepco and the government are baseless.

 

One of those basis is Tepco’s press conference, but they announced they are going to have the New Year’s holiday for one week.

 

3 years are passing but almost nothing has been improved in Fukushima plant.

Now even a supermarket doesn’t have a New Year’s holiday.

This means supermarket is more serious about their business than Tepco is about Fukushima decommissioning.

 

Almost the same members of press attend the press conference of Tepco.

They really make sharp attacks on Tepco and their attitude, I could even call them “comrades”.

From looking at them, we can tell it’s the manager and editor sectors to collapse their reports.

The reporters share the same view against Tepco, but when their article is published, it’s totally changed to mild.

As a company, they can’t write anything to offend their sponsors.

 

People on the front line know how serious the situation is.

 

From readers’ feedback, I know some of them think it’s a cultural problem to keep Fukushima going worse and worse.

Probably Japanese is just one entity with one consensus for those people.

 

but this is not correct. Even if you oppose it, your government can start a war.

 

Some Japanese people are so afraid of being criticized that they can’t get out of Japan.

I sometimes wonder how guilty each Japanese citizen is about Fukushima, and its on-going effect.

 

 

_____

Français :

[Édito] Quelle est le degré de culpabilité de chaque japonais dans l’accident de Fukushima

 

Il y en a toujours pour me traiter d’alarmiste sans fondements mais la plupart de mes articles sont fondés sur les données de Tepco et du gouvernement japonais eux-mêmes.

Si ce que je dis est sans fondement alors Tepco et le gouvernement le sont aussi.

Une de mes bases est dans les conférences de presse de Tepco mais ils viennent d’annoncer qu’ils les suspendaient une semaine pour le nouvel an.

3 ans sont en train de finir de passer et pratiquement rien n’a été amélioré dans la centrale de Fukushima.
Même les supermarchés ne prennent pas de vacances de nouvelle année à présent.
Ça signifie que les supermarchés sont plus sérieux dans leur travail que Tepco l’est dans le démantèlement de Fukushima.

Les conférences de presse de Tepco sont fréquentées par pratiquement toujours les mêmes gens de la presse.
Ils font des attaques en règle contre Tepco et son attitude, je pourrais sans problème les qualifier de “camarades”.
En les regardant, on peut dire que c’est côté direction et édition que leurs rapports sont censurés.
Les reporters partagent le même point de vue contre Tepco mais leurs articles sont complètement sabrés à la publication.
En tant que société, ils ne peuvent pas tout publier pour ne pas choquer leurs investisseurs.

Ceux qui sont en première ligne savent à quel point la situation est grave.

D’après les retours des lecteurs, je sais que certains d’entre eux pensent que faire empirer Fukushima est un problème culturel.
Pour eux les japonais sont sans doute une entité à l’intérieur d’un consensus.

mais ce n’est pas ça. Même contesté votre gouvernement peut lancer une guerre.

Certains japonais ont tellement peur des critiques qu’ils ne peuvent pas en partir du Japon.
Je me demande parfois à quel point les japonais sont coupables de Fukushima et des conséquences en cours actuellement.

Categories: Column