[Column] What risking the life means.

Note : If you are from the international mass media, Don’t read this site before taking a contact with me.

 

 

I decided to freeze the Facebook group of “Fukushima Diary” (NOT this site) last night, and some people told me I was going to have less web traffic to this site. (cf, [Column] The new goodbye from Fukushima Diary [URL])

 

Though I’m not doing this for web traffic or google rank, that’s what I’m afraid of too.

 

However, it had to be done.

Racism, extremely biased, or remedy marketing links were posted on the group and it was going out of control.

 

I’m reporting for normal mothers and fathers, students and company workers. I want them to be reassured to read Fukushima Diary.com. I want them to know that they are reading the pure facts published faster than any other media. I believe it’s my responsibility to keep the image of Fukushima Diary neutral and that’s a part of what people donate me for.

I have no intention to spread my political view or make money by selling something. I just want to save everyone behind me.

I didn’t want to be given the wrong name-recognition being referred by “extreme sides”.

 

It’s not my business if the “extreme sides” are right or not. I just want to be the most fanatic fan of the truth.

 

Actually it is not only the Facebook group but on the website too where the things are going mess. I’m thinking of what to do for it too.

 

Even if I stay neutral myself, if someone posts strong opinions on the group related to me or mentions me in his / her territory, 3rd parties would think I’m one of them.

I’m risking my entire life. Can’t let anyone ruin it.

 

 

I reject the international mass media to read this site without taking a contact with me.I know some of the mass media corporations read Fukushima Diary to understand the trend so they know when to report about Fukushima as if they were independently following it for a long time.
In short, they make you individual readers pay for this site while they pay nothing, and when they publish the “authorized news”, you pay for the “secondhand news”, which is nothing new for us.
This site is free for the individual readers, but not for corporations.In the world, this site is nearly the only source about Fukushima. I came here alone without any supporting organizations, background or anything. I’m not pleased to be exploited by the corporations that didn’t even properly report about Fukushima when 311 took place. I demand them to take a contact with me BEFORE reading this site whatever the purpose is.

_____

Français :

[Édito] Ce que signifie risquer sa vie
Note : Si vous êtes de la grande presse internationale, ne lisez pas ce site sans avoir préalablement pris contact avec moi.

 

La nuit dernière, j’ai décidé de geler le groupe Facebook du “Fukushima Diary” (et PAS ce site) et certains m’ont dit que ça allait diminuer le trafic vers ici. (cf. [Édito] Le nouvel adieu du Fukushima Diary)

Ça m’a un peu effrayé bien que je ne fait pas tout ça pour avoir un beau trafic web ou un bon rang dans Google.

Néanmoins ce devait être fait.
Des liens racistes, extrêmement tordus ou des pubs pour des remèdes étaient postés dans le groupe et ça commençait à échapper à tout contrôle.

Je publie pour les mères et pères normaux, les élèves et les salariés. Je voudrais que la lecture de Fukushima Diary.com les rassure. Je voudrais qu’ils sachent que ce qu’ils lisent sont des faits purs publiés plus rapidement que par n’importe quel autre organisme de presse. Je pense qu’il est de ma responsabilité de garder une image neutre au Fukushima Diary et c’est en partie ce pourquoi les gens me font des dons.
Je n’ai pas l’intention de diffuser mes opinions politiques ou de faire de l’argent en vendant quelque chose. Je veux seulement sauver tous ceux derrière moi.
Je n’ai jamais voulu qu’on me classe de façon erronée parmi ceux qu’on dit être des “extrêmes”.

Que les “extrêmes” aient raison ou non, ce n’est pas mes oignons. Je veux seulement être le plus fana des fanas de la vérité.

De fait, il n’y a pas que dans le groupe sur Facebook que ça part en vrille mais aussi sur le site lui-même. Je réfléchis aussi à ce qu’il faut y faire.

Même si je reste neutre moi-même, si dans un groupe relié quelqu’un publie des opinions fausses ou même me cite à l’intérieur de son propre “territoire”, les personnes tierces en concluront que j’en fais partie, que je cautionne.
Je risque ma vie entière. Je ne peux pas laisser quiconque la ruiner.

J’interdis à la grande presse internationale de lire et d’utiliser ce site sans préalablement prendre contact avec moi. Je sais que certaines grandes sociétés de presse lisent le Fukushima Diary pour comprendre la tendance et trouver quand rendre compte de la situation de Fukushima comme s’ils la suivaient indépendamment depuis longtemps.
En résumé, ils vous font payer à vous, simples lecteurs, ce qu’ils prennent gratuitement dans ce site et lorsqu’ils publient des “nouvelles de première main” vous payez pour des “nouvelles resucées”, qui n’ont rien de nouveau pour nous.
Ce site est gratuit pour les lecteurs individuels, pas pour les sociétés. Ce site est pratiquement la seule source au monde sur Fukushima. Je viens ici seul sans aucun soutien d’organisation quelconque, ni références, ni rien. Je n’apprécie pas de me faire exploiter par ces sociétés qui n’ont même pas été foutues de relater correctement ce qui se passait à Fukushima quand a eu lieu le mois de mars 2011. Je leur demande de prendre contact avec moi AVANT de lire ce site dans quelque but que ce soit.

Categories: Column

About Author