[Column] (Back in 2011) Shock strong enough to shake outside of the reactor, deep enough to keep the building sound

The owner of my apartment came to install the heater. He said he read some article about Fukushima contaminated water and was surprised to know that they are still working.

Most of the people think it was settled centuries ago. Exactly speaking, they are not working. They are trying to work. More exactly speaking, we don’t even know what actually happened in Fukushima plant.

For example, we don’t know what happened in reactor2. Some workers heard the sound of explosion in 311, but nothing seems damaged. On the other hand, the contamination level is worse than other 3 reactors. They try to investigate how it is inside, but can’t approach for too much contamination. This is the reality.

 

2 years and a half have passed, and Tepco found a stack unusually damaged. It’s 120m tall, stands near reactor1 and 2.

 

In the beginning, Tepco announced it was damaged due to the initial quake of 311 to have caused the Tsunami. However, other stack of twin, which is for reactor3 and 4 is not damaged though it must have gone through the same earthquake.

 

On 9/26/2013, Tepco slightly changed their tone and started saying probably the stack was damaged due to the explosion of reactor1.

 

Let’s stop and have a look at the stack. According to Tepco, it’s shaped as a quadrangular prism. The mystery is it has damages on every aspect. It means it wasn’t damaged due to the blast from reactor1.

 

From government’s report, some workers felt seismic shock when they heard the explosive sound from reactor2 in 2011.

If it’s true (the seismic data is recorded), the stack may have been damaged by the unidentified shock from reactor2. I dare to say, it was intense enough to damage the 120m tall stack outside of the reactor, but deep enough to keep the reactor building nearly sound.

 

The stack is the symbol of the fact that we don’t know anything about what happened in Fukushima, and Tepco announces everything that is not true.

 

 

You can ignore the truth but the truth won’t ignore you.

_____

Français :

[Édito] (Retour sur 2011) Un choc assez puissant pour secouer l’extérieur du réacteur, assez profond pour étouffer le bruit dans le bâtiment

 

Le propriétaire de mon appartement est venu installer un radiateur. Il m’a dit avoir lu quelques articles sur les eaux extrêmement radioactives de Fukushima et a été surpris d’apprendre qu’ils continuent d’y travailler.

La plupart des gens pensent que c’est réparé depuis des siècles. Pour être précis, ils ne travaillent pas. Ils essayent. Plus exactement, on ne sait même pas ce qui s’est exactement passé dans la centrale de Fukushima.
Par exemple, on ne sait pas ce qui s’est passé dans le réacteur 2. Certains travailleurs ont entendu le bruit de l’explosion en mars 2011 mais rien ne semblait abîmé. D’un autre côté, le niveau de la radioactivité est pire que sur les 3 autres réacteurs. Ils essayent d’en explorer l’intérieur mais ils ne peuvent pas s’en approcher tellement c’est radioactif. C’est la réalité.

2 ans et demi sont passés et Tepco découvre une cheminée particulièrement endommagée. Elle monte à 120 m de haut à côté des réacteurs 1 et 2.

Au départ, Tepco disait qu’elle avait été endommagée par le séisme initial du 11-3 qui avait provoqué le tsunami. Or, la seconde des deux cheminées, celle qui dessert les réacteurs 3 et 4, n’est pas endommagée alors qu’elle a forcément subi le même séisme.

Le 26 septembre 2013, Tepco a radicalement changé sa chanson en commençant à dire que la cheminée a été endommagée par l’explosion du réacteur 1.

Arrêtons-nous un peu pour regarder cette cheminée. Selon Tepco, elle est montée en prisme quadrangulaire. Le mystère c’est qu’elle est impactée sur toutes ses faces. Ça signifie que ce n’est pas le souffle du réacteur 1.

Selon un rapport du gouvernement, en 2011 certains travailleurs avaient ressenti une secousse sismique au moment où ils ont entendu le bruit de l’explosion du réacteur 2.
Si c’est exact (les données sismiques sont conservées), la cheminée a pu être endommagée par un objet non-identifié venu du réacteur 2. J’ose le dire que ça a été assez intense pour endommager une cheminée de 120 m à l’extérieur du réacteur mais assez profond pour que son bâtiment reste relativement fiable.

Cette cheminée est le symbole du fait qu’on ne sait toujours rien de ce qui s’est passé à Fukushima et tout ce que peut bien en dire Tepco est faux.

Vous pouvez ignorer la vérité mais la vérité ne vous ignorera pas.

Categories: Column, Natural disasters

About Author