[Column] Being hated and attacked is one of my jobs

I can’t say who it is, but I sometimes receive emails from American/European musicians.
They ask me if it’s safe to go to Japan though they plan to hold concerts in Japan.

I know a (very) famous rock singer from North America recently cancelled a concert in Japan. She didn’t tell why, but I think it must have been such a decision for her. She’s almost the same age as me. I wondered if she read Fukushima Diary.

I can’t say don’t go to Japan, I just say it’s like having a concert in Chernobyl 2 years after the accident. In reality, it’s worse than that because Fukushima is still on-going (4 reactors).

They ask me because there are not so much other sources to reply on in English.
I feel a responsibility. I’m making each report as solid as possible, and won’t quit posting.

In the end of July, I’m going to meet a Fukushima evacuee family in Hungary. They were in Fukushima when 311 took place, evacuated to the next prefecture with the children.
but it wasn’t far enough. Again they moved to western Japan, and are considering to start the new life in Europe. They are almost the same age as me. I admire their bravery and want to support in any way.
They are coming to western Europe, so we decided to meet up in Hungary, where is almost in the middle.

This is a rare case where Japanese people meet in Europe.
After 311, some people promoted decontamination. Some people promoted radiation testing on food. Some people promoted law suit.
I have been telling to move from the very beginning. This is not the most popular opinion but I think it’s being proven to be right.

Extremely high level of Tritium is measured from groundwater and seawater of Fukushima plant. As long as they are giving water to the molten nuclear fuel, it has been obvious that Tritium would be the biggest problem. I’ve been warning about Tritium (You can search the articles with the term “Tritium” on Fukushima Diary) but NO ONE measured Tritium around in Tokyo area. In the rain, in the river, in the sea, and even in food. Still they are still sticking to Cesium-134/137.

Government only focused on Cesium-134/137 because it’s the least important. They didn’t evacuate people. Why would they talk about something that really matters ?

Even now, nobody is trying to measure Tritium. I can never understand why.
No, that’s not accurate. I know why. They don’t want to know the truth. They are testing to be reassured.

When it’s really bad, they want to hear something good instead of something right.

The musicians are afraid of being purged, and losing the fan base who love Japan. I really understand this point. I’m hated by foreign people who love Japan actually. and it hurts sometimes.
but I can take the risk. I nearly have no stakeholders.
They don’t need to take this risk to reveal their identity because I do instead.

“Secret” readers, please don’t feel bad about staying anonymous, just worry about your health and keep on reading Fukushima Diary. I don’t resent you. I just hope you to spread “Fukushima Diary” in your close fans. This is how it goes.

 

 

Thank you for your support. Monthly donation is also very helpful !

_____

Français :

[Édito] Être attaqué et haït fait partie de mon travail

 

Je ne peux dire de qui il s’agit mais je reçois parfois des mails de musiciens américains et européens.
Ils me demandent s’il est sûr d’aller au Japon alors qu’ils pensent aller y faire des concerts.

Je sais qu’une  (très) célèbre chanteuse de rock a récemment annulé un concert au Japon. Elle ne dit pas pourquoi mais je pense que ça a du être une décision de ce genre pour elle. Elle est presque aussi âgée que moi. Je me suis demandé si elle lisait le Fukushima Diary.

Je ne peux pas dire de ne pas aller au Japon, je ne peux dire que c’est comme de faire un concert à Tchernobyl 2 ans après l’accident. En réalité, c’est pire que ça parce que Fukushima continue encore (4 réacteurs).

Ils me le demande parce qu’ils n’ont pas tellement d’autres sources pour leur répondre en Anglais.
Je me sens un responsabilité. Je rends mes publications aussi solides que possible, et je n’arrêterai pas de publier.

Je vais rencontrer une famille évacuée de Fukushima en Hongrie fin juillet. Ils étaient à Fukushima au moment du 11-3, ils ont évacué dans une préfecture voisine avec les enfants.
mais c’était encore trop près. Ils ont encore déménagé dans l’ouest du Japon et envisagent de refaire leur vie en Europe. Ils ont à peu près mon âge. J’admire leur courage et je veux les soutenir de toutes les façons possibles.
Ils vont arriver en Europe de l’ouest, alors on a décidé de se rencontrer en Hongrie, à peu près à mi-chemin.

C’est un cas rare où des japonais vont se rencontrer en Europe.
près le 11-3, certains poussaient la décontamination. Certains poussaient à tester la radioactivité de la nourriture. Certains poussaient à porter plainte.
Je dis de partir depuis le tout début. Ce n’est pas l’opinion la plus populaire mais je pense que c’est en train de se prouver être le plus adapté.

On relève des niveaux extrêmes en tritium dans les eaux souterraines et marines à la centrale de Fukushima. Il est évident que le tritium sera le plus gros problème tant qu’ils arroseront les combustibles nucléaires fondus. J’ai alerté sur le tritium.  (Vous pouvez trouver les articles en cherchant avec le terme “Tritium” dans le  Fukushima Diary) mais PERSONNE n’a mesuré le tritium dans et autour de la région de Tokyo. Dans l’eau de pluie, dans celle des fleuves, dans la mer et même dans la nourriture. Ils restent toujours obnubilés sur le césium 134/137.

Le gouvernement s’est focalisé sur le césium 134/137 parce que c’est le moins important. Ils n’ont pas évacué les gens. Pourquoi parleraient-ils des choses réellement importantes ?

Même à présent, personne n’essaye de relever le tritium. Je ne pourrais jamais comprendre pourquoi.
Non, c’est pas ça, je sais pourquoi. Ils ne veulent pas la vérité. Ils font des relevés pour se rassurer.

Quand c’est vraiment mauvais, ils préfèrent entendre des choses bonnes plutôt que des choses vraies.

Les musiciens ont peur d’être éliminés et de perdre le base de fans aimant le Japon. Je comprends très bien. Je suis haï par les étrangers qui aiment le Japon en fait et c’en est parfois choquant.
mais je ne peux pas prendre le risque. Je n’ai pratiquement rien à perdre.
Ils n’ont pas besoin de révéler leur identité parce que je le fais à la place.

Lecteurs “secrets”, s’il vous plait, ne soyez pas mal de rester anonymes, penser d’abord à votre santé et continuez de lire le Fukushima Diary. Je ne vous en veux pas. Je souhaite seulement que vous ferez connaître le “Fukushima Diary” parmi vos fans les plus proches. Ça marche comme ça.

Merci de votre soutien. Les virements mensuels sont aussi très utiles !