[Column] Because Spring will come again

The second Spring out of Japan.
I was having the most peaceful afternoon in a park today.
Nobody’s going to pick me out.

A little boy came to the park with his mom. He was holding a little bucket.
The ordinary life of everyday people.

In Japan after 311, we were divided into two groups.
People who care and people who don’t care.

If I was in Japan and the boy was my son, I wouldn’t let him touch the ground.
Immediately after my saying that, people who don’t care would call me too nervous and I’m giving him too much stress etc..

They used to be a family. After 311, they can’t communicate without slashing each other.

Conflicts between the government and the people have been mentioned a lot.
However, no media have focused on this matter between carers and not-carers. It’s not even given a name.

It will be resolved when it’s too late. Either way, we won’t be back to be like before 311.

If we can’t go back, we should just move on. We are going to find another place to take our children with a bucket. This is how human evolved. If we abandon the attachment, Spring will come again.

 

 

Thank you for considering donation !
Monthly donation for the company paypal is also helpful !

_____

Français :

[Édito] Parce que le printemps reviendra

 

Deuxième printemps hors du Japon.
J’ai eu mon après-midi le plus tranquille dans un parc aujourd’hui.
Personne pour me reconnaître.

Un petit garçon est venu dans le parc avec sa maman. Il portait un petit seau.
La vie quotidienne ordinaire des gens.

Au Japon, après le 11-3, on était divisés en deux groupes.
Les gens qui s’en préoccupent et les gens qui s’en foutent.

Si j’étais au Japon et si ce garçonnet était mon fils, je ne le laisserai pas toucher le sol.
Immédiatement après que j’ai dit ça, les gens qui s’en foutent me traiteront de nerveux, me reprocheront de trop le stresser, etc..

Ils étaient de ma famille. Après le 11-3, ils ne pouvaient pas communiquer sans s’agresser mutuellement.

On a beaucoup parlé des conflits entre le gouvernement et les gens.
La presse n’a cependant pas fait attention à ça, entre ceux qui font attention et ceux qui s’en foutent. Il n’y a même pas de nom pour eux.

Ça se résoudra quand il sera trop tard. De toute façon, nous ne retrouveront jamais comme avant le 11-3.

Si on ne peut pas retourner en arrière, il faudrait avancer. On va trouver un autre endroit pour nos enfants avec un seau. C’est ainsi que l’humain a évolué. Si on abandonne l’attache, le printemps reviendra.

Merci de penser à un don.
Les dons mensuels à la société sont aussi très utiles.

Categories: Column

About Author