Fukushima city government bottles Fukushima tapwater to sell

In order to fight harmful rumor, Fukushima city government is selling bottled tapwater at conference or events held in the city. (100 yen for 500ml)
They started selling it in 2008, but renewed the label last year to appeal.
Cs-134/137 and Iodine-131 are supposed to be lower than the detectable amount.
Fukushima city government states, they intend to emphasize the safety of the tapwater in Fukushima city and food by the bottled tapwater, but it takes time for you to have actual health problems. You can’t taste or feel whether the water contains radioactive material or not.
Also, their minimum detectable level of radioactive material changes everyday for some reason.

Cs-134 : 0.877Bq/Kg, Cs-137 : 0.891Bq/Kg, Iodine-131 : 0.715Bq/Kg on 1/30/2013 [URL 1]
Cs-134 : 0.977Bq/Kg, Cs-137 : 1.01Bq/Kg, Iodine-131 : 0.938Bq/Kg on 1/31/2013 [URL 2]

If they set the minimum detectable level slightly higher than the actual amount, they can always indicate it to be “Not Detectable”.

Additionally, they only measure Cs-134/137 and Iodine-131. Other nuclides such as Strontium-89/90 or Uranium are never measured. It is very difficult to conclude the tapwater is safe to drink.

Even now, reactor1~3 keep emitting 10 million Bq of Cs-134/137 every single hour. [URL 3] No wonder it reaches the water source (Surikamigawa) as well. In Nihonmatsu city, radioactive soil from decontamination work is dumped beside the water source as well. [URL 4]

 

http://ameblo.jp/kennkou1/entry-11462188156.html

 

 

_____

Français :

La municipalité de Fukushima va vendre l’eau du robinet de Fukushima en bouteilles

Pour combattre les “rumeurs malveillantes”, la municipalité de Fukushima vend des bouteilles d’eau du robinet lors des conférences et des événements qui se tiennent dans la ville. (100 yens les 500 ml)
Ils avaient commencé en 2008 et on reconduit le label l’an dernier, pour séduire.
Les césium 134/137 et l’iode 131 y sont soi-disant inférieurs au niveau détectable.
La municipalité de Fukushima affirme qu’ils veulent mettre en avant la sécurité sanitaire de l’eau du robinet et des aliments dans la ville de Fukushima en embouteillant l’eau du robinet mais ça prend du temps pour vous induire de réels problèmes de santé. Vous ne pouvez détecter au goût ou sentir si l’eau est radioactive ou pas.
De plus, les minimums détectables des niveaux de radioactivité changent tous les jours sans raison claire.

Le 30 janvier 2013, Cs-134 : 0,877 Bq/kg, Cs-137 : 0,891 Bq/kg, Iode-131 : 0,715 Bq/kg [Lien1]
Le 31 janvier 2013, Cs-134 : 0,977 Bq/Kg, Cs-137 : 1,01 Bq/kg, Iode-131 : 0,938 Bq/kg [Lien2]

S’ils établissent un minimum détectable légèrement au-dessus de la quantité réelle, ils peuvent toujours dire que c’est “Non détectable”.

En plus, ils ne mesurent que les césium 134/137 et l’iode 131. Les autres nucléides comme le strontium-89/90 ou l’uranium ne sont jamais recherchés. Il est très difficile d’en conclure que l’eau du robinet est bonne à boire.

Même actuellement, le réacteur 1 continue d’émettre 10 millions Bq de Cs-134/137 à chaque heure. [Lien3] Il n’y a rien d’étonnant à ce que ça atteigne aussi jusqu’aux eaux de source (Surikamigawa). Également, dans la commune de Nihonmatsu les sols radioactifs issus des décontaminations sont jetés à côté de la source des eaux de robinet. [Lien4]

http://ameblo.jp/kennkou1/entry-11462188156.html