[Column] Ocean

Tepco decided to exterminate all the fish in Fukushima nuclear plant port.
(cf, Tepco to exterminate fish in Fukushima plant port [URL])

They are going to install fence this March so the fish don’t go offshore.
It is to stop them spreading contamination to the ocean.

There are few people to sympathize fish, but the fish is in the very similar situation to human beings.

They got forced to be exposed one day, all of a sudden, for no reason.
Getting exterminated, which looks like nothing but the destruction of evidence to show the actual contamination level.
They are not even allowed to escape “to stop contamination spreading” though the gov is spreading the disaster debris to all around in Japan.

Fish and human are different.
but we are controlled by the same people. The measurements come from the same idea.
For them, lives are just number.

This is where nuclear started.
Radiation leaked, just hide it. Deformation was found, just kill it. Still birth increased, just give it another reason.

and now we are seeing where the nuclear arrives.

Most of the people think it’s just fish.
However, you can’t forget a serial killer starts with small animals.
In the historical public pollution “Minamata”, the first “victims” were cats.

In March 2011, we were forced to be exposed all of a sudden, for no reason.
Even though we have health problems, nobody admits it was caused by radiation, and we are simply let die, just like destruction of evidence. No one gives us proper treatment.
I’m somewhat afraid they may put some fence one day.

Everything has its beginning. It’s always tiny and easy to miss.
It might be something irrelevant. It might be you to be over sensitive.
but it grows faster than you ever expected and one day it knocks on your door.
Then you are the tiny and ignorable one for the grown monster.

 

 

_____

Français :

[Édito] Océan

Tepco a décidé d’éradiquer tous les poissons du port de la centrale nucléaire de Fukushima.
(cf. Tepco va éradiquer les poissons du port de la centrale de Fukushima [Lien])

Ils vont installer une barrière en mars pour que les poissons ne puissent pas s’en aller au large.
C’est pour les empêcher de diffuser la contamination dans l’océan.

Il y a quelques personnes pour défendre les poissons mais le poisson est dans une situation très semblable à celle des humains.

Ils ont été obligés à être exposés un jour, d’un coup, sans raison.
Les exterminer, ça ne ressemble à rien d’autre qu’à une destruction de preuve montrant le véritable niveau de contamination.
Ils n’ont même pas la possibilité de s’échapper “pour empêcher la diffusion de la contamination” alors que le gouvernement dissémine les débris de la catastrophe dans tout le Japon.

Poissons et humains sont différents.
mais nous sommes sous le contrôle des mêmes gens. Les mesures suivent la même idée.
Pour eux, les vies ne sont que des nombres.

Voici comment le nucléaire a commencé.
La radioactivité a fuit, on le cache. On trouve des déformations, on les tue. Les fausses couches augmentent, on trouve une autre raison.

et à présent on voit où le nucléaire veut en arriver.

La plupart des gens pensent que ce ne sont que des poissons.
Toutefois, on ne peut oublier qu’un serial killer commence par se faire la main sur les petits animaux.
Au cours de la célèbre pollution de “Minamata”, les premières victimes ont été les chats.

En mars 2011, on nous a forcés à être subitement irradiés, sans raison.
Bien que nous ayons des problèmes de santé, personne ne veut admettre que c’est à cause de la radioactivité et on laisse simplement mourir, juste comme une destruction de preuve. Personne ne nous donne de traitement approprié.
Je crains que d’une certaine façon ils installent des barrières un jour.

Tout a un début. C’est toujours petit et on peut facilement le manquer.
Ça n’a peut-être rien à voir. C’est peut-être vous qui êtes hypersensible.
mais ça se développe plus vite que ce à quoi vous vous attendiez et un jour ça frappe à votre porte.
Vous êtes alors une tout petite chose négligeable pour le monstre qui a grandit.

Categories: Sea contamination