[Column] Let’s get back to common sense

2 days ago, I had a power blackout.
It was at night. It was a snowstorm outside.
Lights got turned off, central heating system stopped, internet died. I didn’t have a phone.
Because the apartment has an electric lock, I couldn’t come back if I went out.
One of my neighbors told me it may last until the next morning.
I understood this is why there were a lot of candles in the living room.

3 hours later, the power got back on. The room already started being cold.
It’s not pleasant to experience a power blackout in a developing country.

Since then, I’ve been forward in donating coins to the homeless people around this district.
By donating them we can replace the governmental social welfare with our common sense.
When all the social welfare sector is unnationalized, the government can’t be justified anymore.

Now the entire world is almost rotten. Government, corporations, media, judicature, they are all functioning for only a handful of people. It’s not a capitalism, it’s the colluding-ism.

The fear for the uncertainty is stopping us from stepping forward.
We are afraid the total chaos may start once we take away this old system.

However, we can replace the old system with our pieces of common sense like step by step.

I believe in common sense.

When I see something black, I tell it to everyone it was black.
When I see someone in need of help, I try to help as I can.

I often see everyone is smart and rational in individual but start acting like a fool in the mass.

Let’s get back to common sense. Let’s get back to the individual.

 

 

_____

Français :

[Édito] Revenons-en au bon sens

J’ai eu une panne de courant il y a 2 jours.
C’était la nuit. Il y avait une tempête de neige dehors.
Les lumières se sont éteintes, le chauffage central s’est arrêté, internet est mort. Je n’avais pas de téléphone.
A cause du disjoncteur de l’appartement je ne pouvais pas le récupérer quand c’est revenu.
Un de mes voisins m’a dit que ça pouvait durer jusqu’au matin.
J’ai compris pourquoi il y avait autant de bougies dans le living-room.

Le courant est revenu 3 heures plus tard. La pièce commençait déjà à être froide.
Ce n’est pas agréable de connaître une panne de courant dans un pays en voie de développement.

Depuis, je suis retourné donner des pièces aux sans abris du quartier.
En leur donnant on remplace les affaires sociales du gouvernement par du bon sens.
Quand tout le secteur social est dénationalisé, un gouvernement ne se justifie plus.

A présent le monde entier est complètement pourri. Gouvernements, corporations, médias, justice, ils fonctionnent tous au service d’une poignée de gens. Ce n’est pas du capitalisme, c’est du compérage-isme.

La peur de l’inconnu nous empêche d’avancer.
On a peur du chaos complet qui pourrait commencer après avoir viré cet ancien système.

On peut néanmoins remplacer cet ancien système par nos morceaux de bon sens comme pas à pas.

Je crois au bon sens.

Quand je vois quelque chose de noir, je dis à tout le monde que c’est noir.
Quand je vois quelqu’un qui a besoin d’aide, j’essaye de l’aider comme je peux.

J’ai souvent vu que chacun est malin et rationnel mais qu’il commence à agir comme un débile quand il est dans une masse.

Revenons-en au bon sens. Revenons-en à l’individu.

Categories: Uncategorized