[Column] You are not alone

This day last year, I left Japan. I haven’t seen the land since then.
I’m not regretting. There was no other way.
My apartment was 10 minutes from Yokohama station, but no one has rent there since I left there.
This is what it means.

Since I left Japan, they started incinerating debris, more and more contaminated food has been shipped, major aftershocks occurred, and the censorship has become more nasty. I’m happy to have left there.
Country is imaginary. Race is legend. but radiation is real. It takes 24,000 years to go halfway.
Nuclear was literally a pandra’s box.

“You know sometimes words have two meanings”

When you are in Japan, you are a victim, but once you step out of there, you’ll be a survivor.
Victim is 100% passive, but survivor has its responsibility to help others out.

In Japan, the power of massmedia is extremely strong. It looks perfectly democratic, but most of the people are controlled by massmedia and they vote. The rest of the people are victimized by the majority of the people. The problem is the chain.

Nuclear power doesn’t run without making a new disposal site all the time. Social welfare doesn’t run without having new babies all the time. It’s all pyramid scheme. We thought it was profit. but it was just new victims actually.

I wonder if being blind for the truth is what peace means.
If so, I must look like a disaster for people who want to be sleeping in “peace”.
I have had tones of the disturbance. No one expected Fukushima Diary would last this long. Everyone thought I would die on the way. Unfortunately for them, I’m still alive here and Fukushima Diary is standing.
Some of the people are cheered by my existence. In the intense counterblow of nuclear industry and people who think evacuees are coward, Fukushima Diary is still standing like a lighthouse.

The situation will be harder and harder. Japanese government might even try to stop people from evacuating out of Japan.
then the spirit of defiance will have more meanings with Fukushima Diary.
When your family doesn’t understand you, the society tries to oppress you, you can still remember
you are not alone.

 

■ Notice
I have received a couple of cheques and registered mail for cash. Thank you very much !
Now Fukushima Diary accepts cheque and registered mail for cash at the new address so any currency can be accepted !

Here is the new address.
PO box 487 ASHMORE CITY QLD Australia 4214
Recipient : C. Meskanen (Please make a cheque payable for this name because Iori doesn’t have a bank account yet.)

Currency : AnyI still don’t have my own bank account but soon…

I feel like my work is finally admitted when I receive donation. It means more than just money !
Thank you very much. Have a good weekend.
Iori

_____

Français :

[Édito] vous n’êtes pas seul

L’an dernier aujourd’hui je quittais le Japon. Je ne l’ai pas revu depuis.
Je n’ai pas de regret. Il n’y avait pas d’autre route.
Mon appartement était à 10 minutes de la gare de Yokohama mais personne ne l’a loué depuis que j’en suis parti.
Ça veut dire ce que ça veut dire.

Depuis que j’ai quitté le Japon ils ont commencé à brûler les débris, de plus en plus d’aliments ont été expédiés, des répliques majeures ont eu lieu et la censure est devenue plus méchante. Je suis content d’en être parti.
Le pays est imaginaire. La race est une légende. mais la radioactivité est réelle. Il lui faut 24 000 ans pour se réduire de moitié.
Le nucléaire était littéralement une boîte de Pandore.

“Vous savez, parfois les mots ont deux sens”.

Quand vous êtes au Japon, vous êtes une victime mais dès que vous mettez le pied dehors vous devenez un survivant.
Une victime est 100% passive alors qu’un survivant a la responsabilité d’aider les autres à sortir.

Au Japon, le pouvoir de la grande presse est extrêmement fort. Il a une apparence parfaitement démocratique mais la majorité des gens est contrôlée par la presse et elle vote. Les autres sont victimisés par la majorité. Le problème est la chaîne.

L’énergie nucléaire ne fonctionne pas sans créer tout le temps de nouveaux sites de décharges. Les affaires sociales ne marchent pas sans avoir tout le temps de nouveaux bébés. C’est un système complètement pyramidal. On pensait que c’était bon mais en fait ce ne sont juste que de nouvelles victimes.

Je me demande si être aveugle à la vérité est la signification du mot paix.
Dans ce cas, je dois être une catastrophe pour les gens qui veulent “dormir en paix”. J’ai eu des tonnes de tracas. Personne ne s’attendait à ce que le Fukushima Diary dure aussi longtemps. Tout le monde pensait que je mourrai en route. Malheureusement pour eux, je suis toujours vivant et le Fukushima Diary tient toujours.
Certains sont réconfortés de mon existence. Au milieu de l’intense contre-attaque de l’industrie nucléaire et des gens qui croient que les réfugiés sont des lâches, le Fukushima Diary se dresse toujours comme un phare.

La situation va empirer de plus en plus. Le gouvernement japonais pourra même essayer d’empêcher les gens de quitter le Japon.
alors l’esprit de défiance gagnera plus de signification avec le Fukushima Diary.
Lorsque votre famille ne vous comprend plus, que la société essaye de vous oppresser, vous pouvez toujours vous rappeler que
vous n’êtes pas seul.

■ Note
J’ai reçu quelques chèques et virements cash. Merci beaucoup !
A présent, le Fukushima Diary accepte les chèques et les virements à sa nouvelle adresse où tout type de devise est accepté !

Voici la nouvelle adresse :

PO box 487 ASHMORE CITY QLD Australia 4214
Bénéficiaire : C. Meskanen (Merci de libeller vos chèques sous ce nom parce que Iori n’a toujours pas de compte en banque.)

Devise : Toutes

Je n’ai toujours pas mon propre compte mais bientôt …

Je sens que mon travail est enfin admis lorsque je reçois des dons. C’est plus que de l’argent !
Merci beaucoup et bon week-end.
Iori

Categories: Support by eating

About Author