[Column] 5 Lessons learnt from M7.3 of 12/7/2012

M7.3 and the series of aftershocks hit coastal area of North Japan. According to Japan meteorological agency, it was not the end, it hasn’t even begun yet. They expect M8.0 to come. [Link]

Major aftershock was promised to occur since the moment of 311. The question is not if it happens, it’s when it happens.

The M7.3 gave us some lessons. If we still have time before M8.0, there’s no way to miss the lessons learnt.

1. Phone line is down

From the very beginning of M7.3 (It was a long earthquake just like 311), the phone line went down. You can’t take a contact with your family, friend, or even police. The more severe it is, the more likely it goes dead. However, LINE was available this time.

2. Website is down

Just after the shake, I tried to check the English page of Japan Meteorological Agency but it retuned “503” error, unavailable. Only the Japanese page could be loaded but it was still slow and I couldn’t load the image of map. The only available site was Yahoo (http://typhoon.yahoo.co.jp/weather/jp/earthquake/) but considering most of the domestic sites went down in 311, you can’t really count on it. It’s better to think you can’t get accurate information when it’s truly severe.

3. Transportation is down

About one hour after M7.3, heavy traffic jams were observed in Fukushima prefecture. Most of them queued for gas station, but in the potential aftershock hits Tokyo, it would be way worse than that. Streets are narrow, ways to go to western Japan are very limited, and the population is 7 times bigger than entire Fukushima population.

It wasn’t only the traffic. Sendai airport was shut down for 3 hours after M7.3 for the risk of Tsunami.

The main airport of Tokyo is Narita airport, but it takes 1.5 hours by car (without traffic jam) and it takes 1.5 ~ 2 hours by train (if train still works) from Shinjuku station of Tokyo.

The risk of SFP4 is warned, but if it falls down, there would be no way to get out of Tokyo area.

4. Monitoring post is down

Immediately after M7.3, the monitoring post of Tokai Daini nuclear plant located in Ibaraki went under maintenance. [Link] It hasn’t been updated since 16:10 of 12/7/2012. The website says it’s under maintenance from 12/7 to 12/10. Considering the fact that Japanese government concealed SPEEDI to avoid “panic” in 311, it is highly likely that they get monitoring posts under instant maintenance when it detects rapid increase of radiation level etc.. You can not count on public monitoring post.

5. The only source would be Tepco

After M7.3, everyone including Japanese government had to rely on Tepco for the information of Fukushima plant. Because the plant is isolated and the radiation level is extremely high, there are no media, journalists or governmental agencies to stay keep us informed. Tepco is the only one to know the actual state. M7.3 proved this situation has never been improved since 311. Tepco announced Fukushima plant stayed sound, but it was another lie of them, they actually discharged the air to decrease the air pressure of the reactor1 building in Fukushima Daini. [Link] They haven’t even explained the reason of the accident. No one can trust Tepco, but Tepco is the only source of all the information.

An anonymous source from the inside of the government tweeted like this below,

<Translate>

After all, the only thing MEXT or METI could do is just trying to be patient to wait for Tepco to update the information. They can take all the Tepco lies seriously and announce it to the people. The crippled system has never been changed.

<End>

What should we do ?

The ideal solution is to start moving to the west by taking advantage of this weekend. However, it might not be easy for most of the people.

These are some tips about the “start up” from what I experienced and heard.

1. Soon as it stops shaking, charge your mobile phone and check Facebook or Twitter. They don’t have the servers in Japan. They don’t get down.

2. Get your wallet, IDs and coat close to you.

3. Use your intuition and image what is happening, and where.

4. Go to the west by using the fastest way. You’d probably have to walk on the way, but that’s still better.

I really hope nobody, none of the animals die from the potential crisis.

 

Related article..[Column] Significant similarity between M7.3 of 12/7/2012 and M7.3 of 3/9/2011 [Link]

 

 

2 people have kindly sent a cheque and cash. Thank you very much !!

_____

Français :

[Édito] 5 Leçons du séisme de M7,3 du 7 décembre 2012

Le M7,3 et la série de répliques ont frappé la région côtière du nord du Japon. Selon l’agence météorologique du Japon, ce n’est pas fini, ça n’a même pas encore commencé. Ils attendent un séisme M8.0 pour bientôt. [Lien]

Des répliques majeures sont promises depuis le 11-3. La question n’est pas de savoir si elles auront lieu ou pas, la question c’est quand.

Le M7,3 nous a donné des leçons. Si nous avons encore du temps avant le séisme M8.0, il ne faut pas oublier les leçons apprises.

1. Le téléphone est coupé

Dès le tout début du M7,3 (La secousse a été longue, exactement comme le 11-3), le téléphone a été coupé. Vous ne pouvez plus entrer en contact avec votre famille, vos amis, ou même la police. Plus c’est grave, plus c’est mortel. Toutefois, la LIGNE était disponible cette fois.

2. Internet est arrêté

Juste après la secousse, j’ai essayé de vérifier une page en anglais de la Japan Meteorological Agency mais j’ai eu une “erreur 503″, non disponible. La page en japonais était la seule accessible mais c’était très lent et je n’arrivais pas à charger l’image de la carte. Le seul site disponible était Yahoo (http://typhoon.yahoo.co.jp/weather/jp/earthquake/) mais sachant que la plupart des sites intérieurs se sont effondrés le 11-3, on ne peut pas vraiment compter dessus. Il vaut mieux penser que qu’on ne peut pas avoir d’information valable quand c’est vraiment grave.

3. Les transports sont arrêtés

Environ une heure après le M7.3, de gros embouteillages ont été constatés dans la préfecture de Fukushima. Laz plupart faisaient la queue aux stations d’essence mais si la possible réplique frappe Tokyo, ça sera franchement pire que ça. Les rues sont étroites, les voies vers l’ouest sont très limitées et la population est 7 fois plus grande que toute celle de Fukushima.

Il n’y avait pas que les embouteillages. L’aéroport de Sendai a été fermé pendant 3 heures après le M7,3 à cause du risque de Tsunami.

L’aéroport principal de Tokyo est l’aéroport de Narita mais il faut une heure et demie en voiture (sans embouteillage) et entre 1,5 et 2 heures en train (si le train marche toujours) pour y aller depuis la gare de Shinjuku de Tokyo.

Le risque de la SFP4 est connu mais si elle s’effondre, il n’y aura aucun moyen de sortir de la région de Tokyo.

4. Les bornes de surveillances sont arrêtées

Immédiatement après le M7.3, les bornes de surveillance de la radioactivité à la centrale nucléaire de Tokai Daini située dans Ibaraki ont été “mises en maintenance”. [Lien] Il n’y a pas eu de mise à jour des données depuis le 7 décembre 2012 à 16:10. Le site web dit qu’elles sont en maintenance du 7 au 10 décembre. En considérant le fait que, le 11-3, le gouvernement japonais avait censuré le SPEEDI “pour éviter la panique”, il est hautement probable qu’ils mettent instantanément les bornes de surveillance en maintenance dès qu’elles détectent une augmentation brusque du niveau de radioactivité, etc. On ne peut pas compter sur les bornes de surveillance publiques.

5. La seule source devrait être Tepco

Après le M7.3, tout le monde, gouvernement japonais inclus, ont du s’en remettre à Tepco pour avoir des informations sur la centrale de Fukushima. Parce que la centrale est isolée et que le niveau de radioactivité est extrêmement élevé, il n’y a aucun média, journaliste ou agence gouvernementale pour y rester et nous informer. Tepco est le seul et unique à savoir réellement quelle est la situation. Le M7,3 a prouvé que cette situation n’a pas changé depuis le 11-3. Tepco a annoncé que la centrale de Fukushima était restée “bien” mais c’est un autre de leurs mensonges, ils ont en fait purgé de l’air pour diminuer la pression à l’intérieur du réacteur 1 de Fukushima Daini. [Lien] Ils n’ont même pas donné la raison de l’accident. Personne ne peut faire confiance à Tepco mais Tepco est la seule source de toute l’information.

Une source anonyme à l’intérieur du gouvernement a tweeté ceci :

結局さ、文科省も経産省もひたすらイライラしながら東電からの連絡待ちしてるだけ。いくらでも東電の嘘を鵜呑みにして、国の発表として国民に伝えることができる。仕組み変わってないわだめだやっぱ

— うちゃかさん (@sayakaiurani) 12月 7, 2012

<Traduction>

Après tout, la seule et unique chose que le MEXT ou le METI (ministères) peuvent faire c’est d’avoir la patience d’attendre que Tepco mette à jour les informations. Ils peuvent prendre tous les mensonges de Tepco au sérieux et les annoncer aux gens. Ce système pourri n’a pas été changé.

<Fin>

Que faire ?

La solution idéale est de commencer à partir vers l’ouest en tirant avantage de ce week-end. Toutefois, ça ne doit pas être facile pour la plupart des gens.

Il y a quelques astuces “au démarrage” de ce que j’ai appris et entendu :

1. Dès que la secousse s’arrête, chargez votre téléphone mobile et voyez sur Facebook ou Twitter. Ils n’ont pas de serveurs au Japon. Ils ne s’écrouleront pas.

2. Gardez votre valise, vos papier et votre manteau près de vous.

3. Servez-vous de votre intuition et imaginez ce qui est en train de se passer et où.

4. Partez vers l’Ouest en utilisant le moyen le plus rapide. Vous devrez sans doute marcher en cours de route mais ça vaut toujours mieux.

J’espère vraiment que personne, ni aucun des animaux ne vont mourir de la crise potentielle.

Article lié [Édito] Similarités flagrantes entre le séisme M7,3 du 7 décembre 2012 et celui de M7,3 du 9 mars 2011 [Lien]

Categories: Column, Natural disasters

About Author